BONNE ANNEE 2022

Toute l’équipe du GRESAP 63 vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2022.

Pour chacun et chacune, la santé avant tout, pour vous et vos proches.

Pour vos entreprise, que 2022 soit meilleur que 2021 dans ce contexte de pandémie qui pose de grandes difficultés pour tous.

Nous avons terminé l’année 2021 sur des notes très mitigées :

La création du cinquième risque a été actée, mais sa mise en place n’est pas encore réellement définie.

Nous avons obtenu des avancées importantes comme le tarif socle national à 22€, et une « prime qualité » de 3€, mais ces montant sont très insuffisants pour le secteur privé.
De plus ces mesures ne sont ni votées ni définies (pour la prime de 3€)!
Quid du financement aussi? Les Conseil Départementaux sont encore sollicités, la CNSA aussi, mais à ce jour rien n’est clairement définie.

Mais malgré ces deux actions nous constatons « sur le terrain » une totale disproportion entre les paroles et les actes du gouvernement!

La « Communication » fonctionne à plein régime via nos ministres Olivier Veran et Brigitte Bourguignon en nous parlant du « domicile » comme un virage essentiel, pourtant la moitié du secteur d’intervenant à domicile est totalement oublié!

Les actions menées avec l’article 43 sur la revalorisation salariale ne concernent QUE LES ASSOCIATIONS, ni le public, ni le privé ne sont concernés!
C’est INADMISSIBLE.
Macron, Castex, Veran et Bourguignon restent totalement sourds à nos revendications pourtant très légitimes.
Même le financement des associations n’est pas assuré sur le terrain, l’UNA et es autres fédérations sont aussi très inquiètes.
Quand au secteur privé, il est totalement IGNORE!

Le Gresap63 a saisi le conseil départemental du Puy de Dôme et le préfet du 63 de cette situation.
Nous avons agit aussi au niveau national en partenariat avec la FEDESAP, et en relation avec la FESP et le SYNERPA.

Nous le savons bien, en période pré électoral rien ne va réellement bouger!
Pourtant, sur le terrain nous avons toujours rempli nos mission de service publique auprès des personnes fragiles.

Nous faisons face depuis deux ans à une situation qui se dégrade sans cesse :

  • La pandémie avec les période de confinement
  • L’instauration du Pass sanitaire
  • Les mesures gouvernementales imposées et « déléguées » aux entreprises
  • Les risques de sanction via l’Inspection du travail et de l’ARS
  • Les difficultés de maintenir nos salariés en place
  • L’impossibilité aujourd’hui de trouver de nouveaux « bras », des personne pour intervenir au domicile.

L’absence de reconnaissance, le « mépris » du gouvernement pour notre secteur d’activité, l’absence de possibilité de revalorisation « sérieuse » de nos métiers font qu’aujourd’hui le secteur du « soin » est touché de plein fouet sur le domicile aussi!

2022 sera donc une année capitale pour nous.
Nous aurons à cœur de défendre « nos métiers », nos entreprises, mais surtout de défendre l’intérêt et les besoin des personnes fragiles.
Car oui, nous avons bien une « mission de services publique » dans le cadre de notre Autorisation!

Mais le domicile n’est pas que le « soin », il y a aussi les activités de garde d’enfant, portage de repas, de ménage, d’entretien, de cours, et d’autres encore.
Pour ces activités, 2022 apportera encore des besoins de combat pour maintenir les avantages fiscaux sur le portage de repas, sur l’évolution des prise en charges de la CAF pour les gardes d’enfant, sur la mise en place du « crédit d’impôt immédiat » (dont on n’a toujours pas les modalités précises!)

Nous devrons être encore plus soudés, tous ensemble, tous concernés.

Vous le voyez, le Gresap63 a beaucoup de travail pour 2022, cela ne se fera qu’avec vous et pour vous.
Rejoignez-nous, faites adhérer vos collègues, vos amis des métiers du domicile

TOUS UNIS!
Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

BONNE ANNEE 2022 A TOUS

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.